Test TecTecTec XPRO4, performante et abordable

16 / 2490

TecTecTec ne s’arrête plus et s’attaque maintenant aux caméras plus haut de gamme que sont les GoPro Hero 4 Black Edition ou la Xiaomi Yi 4K avec son dernier modèle la TecTecTec XPRO4. Les prestations sont impressionnantes sur le papier, pour un tarif, bien plus abordable que ses concurrentes, de 249€.

Note: les liens vers le produit présenté dans cet article sont des liens d’affiliation. A chaque achat via l’un de ces liens, une commission est reversée afin d’aider le site à exister.

Au Sommaire:

Caractéristiques de la TecTecTec XPRO4

Dimensions : 33 x 61 x 42 mm
Poids : 50g (sans batterie), 70g (avec batterie), 150 au complet avec caisson
Ecran : 2″ LCD
Mémoire de stockage : Carte micro-SD jusqu’à 64 Go, norme UHS-3 recommandée
Batterie : amovible de 1050 mAh
Vidéo : 4K (UHD) à 30 i/s, 2,5K à 60 i/s, 1080p à 120 i/s, 720p à 240 i/s.
Photos : 16 Mégapixels
Connectivité : Wifi, USB 2.0, Micro HDMI
Tarif : 249,99€ sur Amazon ou sur le site officiel TecTecTec.

Présentation de la TecTecTec XPRO4

Clairement le modèle le plus haut de gamme chez TecTecTec, cette XPRO4 vient se placer au tarif de 249€. La XPRO3 (vendue 149€), la XPRO2+ (vendue 129€) et la XPRO2 (vendue 99€) restent au catalogue et ensemble elles présentent une gamme assez complète de caméras toutes capables de filmer en 4K.

TecTecTec XPRO4

TecTecTec XPRO4

Prise en main

Le produit

Côté packaging, on retrouvera les habituels accessoires fournies avec ce genre de caméra étanche : chiffon microfibre, adaptateurs coudés, adaptateurs pour trépieds, adhésifs pour les casques, support pour guidon, une vitre de rechange, le câble USB vers micro-USB et le chargeur secteur.
Les premières nouveautés se montrent, puisque l’on retrouvera une télécommande miniature qui permet de basculer du mode photo à vidéo et déclencher une prise de vue à distance.

S'abonner

Cette vidéo vous a plus ? N'hésitez pas à vous abonner à la chaîne YouTube de Technotips.fr,
c'est rapide et gratuit !

Côté design on reste sur un format très compact (33 x 61 x 42 mm) avec l’habituelle ergonomie à 4 boutons : le premier en façade permet d’allumer la caméra et de naviguer dans les différents modes de prise de vue. Le second sur le dessus sert à déclencher une prise de vue et d’activer le wifi via un appui prolongé. Sur la tranche droite on retrouvera 2 flèches qui permette de naviguer dans les menus. La tranche gauche regroupe la connectique : port micro-SD, port micro-USB et sortie micro-HDMI. Un écran de 2 pouces se loge à l’arrière de la caméra et permet de visualiser en temps réel ses prises de vues, naviguer dans les options et visualiser les photos et vidéos déjà enregistrées.
Terminons ce tour de la caméra avec le dessous où se trouve un pas de vis pour trépied (format kodak 1/4) et la trappe pour la batterie. A noter que le clapet de l’emplacement pour la batterie est solidaire de la caméra, ça évitera de le perdre.

Concernant la batterie, malgré ses caractéristiques identiques à la XPRO3 (1050 mAh, 3,8V), elle est bien plus grosse et il n’y aura donc pas de rétrocompatibilité.

Le caisson est toujours étanche jusqu’à 30m et aussi bien fini, on retrouvera la griffe classique sur ce type de caméra (compatible avec les accessoires GoPro). Le système de verrouillage change par rapport aux précédents modèles : il ne propose qu’un seul verrou là où la XPRO2+ proposait un système à double verrouillage. Je regrette ce nouveau système plus basique qui s’ouvre et se ferme plus facilement, mais qui peut aussi s’ouvrir par erreur.

Passons à la petite télécommande fournie pour contrôler la caméra à distance. Elle exige une pile type bouton (fournie) pour fonctionner. Très compact, c’est le gros avantage comme son plus gros inconvénient. On pourra la ranger partout, même dans une petite poche d’une veste de VTT, tout comme la perdre en un clin d’œil du fait de sa petite taille.
Elle ne s’utilisera seulement après avoir allumé la XPRO4, puisqu’elle ne permet pas de l’allumer à distance, dommage. Une fois la caméra actionnée, une sorte d’appairage (comme un appareil Bluetooth) s’effectue entre les 2 appareils (les voyants clignotent), processus qui prend plusieurs secondes, ce n’est pas immédiat.
Une fois le lien effectué, il suffit de presser le petit bouton du haut pour basculer du mode photo au mode vidéo et inversement, sans vraiment savoir sur quel mode on se trouve actuellement. Le second bouton permet de déclencher la prise de vue.
Dans l’ensemble, ça reste très pratique, par exemple pour démarrer l’enregistrement d’une vidéo de VTT, caméra sur le casque (qui doit rester accessible pour être allumé), puis ranger la télécommande dans sa poche rapidement.
A noter que contrairement à la caméra, la télécommande n’est pas étanche.

Cette TecTecTec XPRO4 propose le WiFi, qui permet de configurer et piloter sa caméra à distance grâce à l’application mobile XPROCam éditée par TecTecTec. On retrouvera enfin une application officielle à la marque, là où les précédents modèles pouvaient utiliser des applications plus génériques des sous-traitants.

Les fonctionnalités

Cette XPRO4 chapote la gamme des caméras TecTecTec, elles proposent donc les meilleures prestations : 4K (UltraHD) à 30 images/s, 2,5K à 60 images/s, 1080p à 120 images/s, 720p à 240 images/s et des photos jusqu’à 16 Mpx.
Les propositions vidéos déjà impressionnantes s’accompagnent d’un mode “SuperView”. Hérité de ce que propose le concurrent américain GoPro, le mode SuperView permet d’étendre l’angle de prise de vue en étirant artificiellement les angles de l’image, censé être plus immersif qu’un format 4/3 classique.
On terminera avec la possibilité de créer des timelapse et d’effectuer de capture en poses longues automatiquement.

TecTecTec recommande d’utiliser une carte micro-SD UHS-3 qui propose un des débits suffisants pour enregistrer une vidéo UltraHD à 30 images/s. On trouve ce genre de carte sur Amazon à environ 15-20€ pour 32 Go de stockage.

Malgré des prestations plus que complètes et assez impressionantes, quelques manques sont à noter :

  • La caméra ne propose pas de mode automatique pour faire des vidéos ralenties, comme une prise de vue 1080p à 120 images/s ralenties x4 pour produire une vidéo 1080p à 30 images/s.
  • A noter aussi que la caméra ne propose pas d’autofocus, il est fixe et la plage de netteté est donc extrêmement large.
  • Elle ne dispose pas de zoom (optique ou numérique).
En termes d’options, c’est là aussi très complet : outre la possibilité de sélectionner la résolution vidéo (parmi 26 résolution et format différents) et photo (parmi 6 résolutions différentes), il sera possible de modifier la qualité en photo et vidéo (super fine, fine, normale), d’activer le mode voiture, détection de mouvement, l’intervalle du timelapse ou la vitesse de la rafale.
Sont aussi disponibles des réglages concernant l’image : balance des blancs, ISO, exposition, ainsi qu’un mode scène (flash, sport, paysage, portrait, nuit, coucher de soleil et normal). Terminons avec les réglages plus classiques de langues, de nom et mot de passe du WiFi, d’heure, etc …
L’ensemble est traduit en français, parfois un peu maladroitement et l’on ne comprend pas bien au premier abord à quoi correspond le réglage. Exemple avec “Fréquence lumière” qui correspond à un taux de rafraîchissement (50/60 Hz) d’on ne sait trop quoi, ou “Réglage LED” qui va de 1 à 5, … Heureusement, une page dédiée sur le site de TecTecTec précise la fonction de chaque paramètre.

Toujours aussi pratique, il sera aussi possible grâce à l’écran arrière, de visualiser les photos et vidéos enregistrées sur la carte micro-SD à travers 2 menus différents (les photos et vidéos ne sont pas regroupés) et de naviguer dans la masse de paramètres proposés pas la caméra.

L’application mobile

Le WiFi s’active grâce à un appui long sur le bouton déclencheur. Une fois le réseau WiFi créé par la caméra, il suffit de le rejoindre depuis son smartphone ou sa tablette. Reste à télécharger l’application XPROCam de TecTecTec disponible sur iOS et Android.

Cette application XPROCam permet donc de piloter à distance et régler quelques paramètres de la caméra. Une fois l’applicaiton connectée à la caméra, elle offre un aperçu en temps réel de ce qui est capturé à l’écran, le mode (photo ou vidéo) et la résolution actuels, l’état de la connexion avec la caméra et l’autonomie. Tout en bas on trouvera 3 icones :

  • La première permet d’accéder aux photos et vidéos enregistrées sur la carte micro-SD, pour pouvoir les revoir, les supprimer ou les télécharger sur son smartphone.
  • La seconde sous forme de bouton rouge permet de lancer une prise de vue.
  • La dernière permet d’accéder à des raccourcis vers les modes timelapse, rafale, retardateur, photo ou vidéo.

Une dernière icone en haut à droite en forme de roue crantée permet d’accéder aux réglages de la caméra. Il ne sera pas possible de modifier l’ensemble des paramètres et l’application se limite aux résolutions en photo et vidéo et aux réglages des modes timelapse et retardateur. On pourra aussi modifier le nom du réseau WiFi, le mot de passe et formater la carte à distance.

Cette application XPROCam offre une prestation plutôt complète, mais son ergonomie reste perfectible. Sous iOS il reste un énorme espace sous le retour de l’image de la caméra, dans lequel on aurait pu placer les boutons pour passer rapidement du mode photo, vidéo ou timelapse.

A l’usage et qualité d’image

En photo

En photo, le résultat est plutôt convainquant. Dans de bonnes conditions de lumières, les couleurs sont correctement restituées et les images sont suffisamment détaillées grâce aux 16 millions de pixels du capteur.
En basse lumière c’est aussi très bon : le bruit numérique est très bien contenu pour un résultat totalement exploitable (voir photo rue de nuit).

Quelques points négatifs sont à noter : il est impossible de zoomer dans l’image ou de changer l’angle de vue (large, étroit, normal, …) dans les options, car l’optique est fixe et cela limite les possibilités. Autre inconvénient de l’optique fixe, c’est qu’il n’y a pas d’autofocus pour faire la mise au point dynamiquement. La plage de netteté est toutefois suffisamment grande pour avoir un résultat net, sauf sur un objet très proche de la caméra, qui sera systématiquement flou (voir photo Dark Vador).

Je regrette toujours l’absence d’un mode HDR efficace qui permet de gérer les gros contre-jours.

En vidéo

Cette TecTecTec XPRO4 propose plus de 25 modes vidéos différents, dans des formats d’images différents : 16/9, 4/3 ou encore “SuperView”.

La note pour les experts

Ce mode SuperView permet d’élargir l’angle de vision en étirant artificiellement les bords de l’image. Il permet de renforcer l’immersion et s’utilise principalement en vidéo “d’action” type ski, VTT ou moto, sur un casque ou un plastron.

Image issue du site GoPro

Image issue du site GoPro

Malheureusement le mode SuperView s’accompagne d’une réduction de la vitesse de la vidéo. Il n’est disponible sur cette XPRO qu’en UltraHD à 25 images/s ou 1080p à 60 images/s (au lieu de respectivement 30 et 120 images/s dans le format 16/9).

Mention spéciale au mode 4K, qui même si il se limite à de l’UltraHD (3840×2160 pixels, format 16/9) au lieu d’un vrai “4K ciné” (4096×2160 pixels), offre un très bon niveau de détail. Fini l’interpolation d’image comme c’était le cas en 4K sur la XPRO3 par exemple, cette XPRO4 enregistre les fichiers en UltraHD, plein format.

En revanche je suis plus déçu par le mode 1080p à 120 images/s qui présente beaucoup plus de grain à l’image (voir vitre du tram). Ce grain est un peu moins présent à 60 images/s et en SuperView, mais il y a une vraie différence comparé aux modes supérieurs.

Le mode 1080p à 120 images/s

Le mode 1080p à 120 images/s

Cette caméra propose aussi un mode 2,5K (2560×1440 pixels) qui, pour moi, offre le meilleur compromis entre détail et cadence d’image pour des vidéos de sport. A noter que la XPRO4 propose un stabilisateur d’image, qui n’est malheureusement activé qu’à partir du 1080p à 60 images/s. Plutôt efficace, ce stabilisateur permet de réduire des tremblements à main levé et adoucir les mouvements trop brusques.

Petit regret par rapport à la XPRO3, la disparition des modes automatiques pour créer des vidéos au ralenti. Mode que j’appréciais tout particulièrement et qui permettait de s’affranchir d’un logiciel de montage pour réduire la vitesse de la vidéo. Dommage, surtout que cette XPRO4 propose des vitesses bien supérieures aux précédents modèles, de quoi faire des ralentis de qualité ! Peut-être dans une future mise à jour …

Autonomie

Terminons avec l’autonomie de la caméra et sa batterie de 1050 mAh. J’ai pu faire 45-50 mins de prise de vue, en alternant avec différentes résolutions vidéos et en activant le WiFi quelques minutes. C’est assez convenable, mais on ne se refusera pas à acheter quelques batteries supplémentaires pour la XPRO4 pour être vraiment libre de l’utiliser sur une journée, car aucune batterie supplémentaire n’est fournie.

A noter qu’actuellement, aucun chargeur secteur n’est vendu par la marque. Il faudra recharger les batteries par l’intermédiaire de la caméra.

Verdict

Commander sur Amazon      Commander sur TecTecTec.com

À propos de l'auteur

Développeur le jour, passionné la nuit. Je vous fais partager mes expériences, découvertes et astuces aux travers d'articles sur le site technotips.fr.

Poster un Commentaire

16 Commentaires sur "Test TecTecTec XPRO4, performante et abordable"

Notifiez moi
avatar
Trier par:   Plus récents | Plus anciens | Les plus votés
marc
Invité

Bonjour, un point de détail un peu contraignant lorsque l’on utilise l’application XPROCAM sur tablette ou smartphone : c’est l’impossibilité d’effectuer une rotation d’écran. Le logiciel se contente de rester en mode PORTRAIT et non PAYSAGE. Avez-vous rencontré cet inconvénient ou est-ce modifiable? Autre point : pas de possibilité de passer en FULL SCREEN lorsque l’on regarde l’image de la caméra en temps réel via l’appli….(je possède une XPRO4)…ps : merci pour les tutos!

Bill Boquet
Invité
Bonjour, Je ne connais pas le monde des action-cams, j’ai depuis des années une vieille Sony numérique de première génération, remplacée récemment par une 4K. Vu le prix de cette dernière, j’exclus de l’emmener à moto comme je le faisais autrefois, d’où mon intérêt pour une action-cam, pour une utilisation très occasionnelle, voire rare. A la lecture de votre article, je note que la XPro4 se distingue de la XPro3 par une télécommande et en outre par la possibilité d’enregistrer en UHD sans interpolation. Y a t-il une très nette différence de la qualité d’image pour le type d’utilisation que… Read more »
Arthur
Invité

Bonjour, concernant le mode plongée, ce sera via une mise à jour ? En attendant quels réglages conseillez vous ? Merci, bonne journée !

brahmma
Invité

Bonjour, je viens de faire l’acquisition d’une Xpro4. Je constate déjà deux problèmes : Le premier est que la xpro4 freeze régulièrement. A priori avec l’usage du WIFI, est-ce du au fait qu’avec ce mode elle chauffe énormément. L’autre problème vient toujours du WIFI mais de l’application xprocam pour IOS qui refuse de s’installer sur un Iphone 5.
Merci

Newt
Invité

Quelle action cam tu conseillerais aujourd’hui ?
Je suis intéressé par cette xpro4, mais il y en a aujourd’hui tellement de marques différentes que je souhaiterais savoir si vous avez trouvé une rivale ?

totof
Invité

Bonjour,
Mon boitier étanche xpr04 tectec est cassé ou puis je m’acheter un boitier seul?
merci

wpDiscuz
Share This

Partagez cet article !

Partagez cet article avec vos amis